L'actu

Sur les pas des pèlerins…

On a testé pour vous le GR 13 Avallon – Vézelay !

Avec notre chargée de tourisme vert, Laura, nous nous sommes aventurées sur ce départ de Saint-Jacques de Compostelle (oui, Avallon est considéré, selon certains livres, comme un départ du chemin de St-Jacques).
Mais pour nous, point de pèlerinage, seulement une jolie balade au départ d’Avallon pour rejoindre Vézelay. Et surtout, nous voulions tester par nous-mêmes ce chemin récemment re-balisé, emprunté toute l’année par les randonneurs et/ou pèlerins.

Nous avons choisi un jour sans pluie et sans forte chaleur (autant mettre toutes les chances de notre côté). Un peu frileuses à l’idée de faire 19 km exclusivement en montée, nous ne voulions pas souffrir davantage par une chaleur écrasante (à vrai dire, en ce moment, c’est encore le printemps niveau températures… !). Car oui, nous nous attendions à monter, grimper tout le long du périple. Que nenni !
Bon, pour ne pas vous mentir, les dénivelés sont quand même assez présents mais pour des randonneuses du dimanche, nous avons réussi à atteindre notre but sans trop de mal (on a quand même eu chaud et tiré la langue à plusieurs reprises mais c’était supportable).

Le plus dur pour nous ? Le tronçon Avallon-Pontaubert par la Vallée du Cousin. Non pas pour ses différences de dénivelés mais pour les difficultés rencontrées sur le chemin. Branches, troncs d’arbres, pierres glissantes, chaîne manquante pour se tenir sur certains rochers… Un vrai parcours du combattant qui nous aura d’emblée enlever quelques barres à notre jauge « bien-être » du départ. Si toutefois (lorsque vous prendrez ce chemin) il n’est pas dégagé à certains niveaux, nous vous conseillons d’avoir de vraies bonnes chaussures de marche. Et puis mine de rien, 19 km en 5h, ça laisse quelques traces au niveau des pieds !
Vous pouvez aussi, si vous le souhaitez, partir directement de Pontaubert.
Une fois passé ces premiers kilomètres, un vrai régal !
De jolis paysages, des découvertes au cœur des villages par lesquels nous passons pourtant régulièrement mais que nous n’empruntons que par les accès les plus connus…

Nous nous attendions également à devoir marcher sur la route et bien non ! Nous avons donc suivi des chemins bien entretenus entre champs et forêts, la plupart du temps à l’abri du soleil.

Quelques incohérences ont été notées par rapport au flyer que nous avions pris pour suivre l’itinéraire et que l’on retrouve assez facilement sur Internet. Rassurez-vous, le GR 13 est extrêmement bien balisé et vous ne risquez pas de vous perdre. Cependant, nous avons préféré réaliser nous-même un petit document qui pourra vous être utile et qui suit à la lettre le balisage indiqué. Vous le trouverez en téléchargement juste ici :

En conclusion, c’était une très belle expérience. Nous avons pris le temps de pique-niquer au bord de la Cure, à Asquins.

Nous avons même rencontré un nain tout à fait charmant en bord de route…

Mais surtout, la joie pouvait se lire sur nos visages lorsque nous avons vu la Basilique au loin. Nul besoin d’être croyant pour admirer ce joyau architectural classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Un sentiment d’accomplissement et de quiétude après avoir parcouru ces 19 km.
C’est décidé, à l’automne, nous testerons la variante de ce GR !

Et pour celles et ceux qui veulent se lancer, bonne route !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *